Avec 903 068 € investis en septembre : la SATT Aquitaine continue de développer des projets innovants issus des laboratoires

En septembre 2023, le comité d'investissement de la SATT Aquitaine a voté l'investissement de 903 068 € dans la maturation de trois projets issus de la recherche publique régionale : NLOPTICS, SHOCK ABSORBER et MALOLIES, portant le total investi à plus de 3,5 millions d'euros pour l'année en cours.

Image1-Oct-09-2023-12-22-36-6398-PM

NL OPTICS

Ce projet de start-up, actuellement incubé par chrysa-link, est initié par le doctorant Simon DUBUIS de l'Institut des Sciences Moléculaires (ISM - université de Bordeaux, CNRS, Bordeaux INP). Son objectif est de développer un instrument de mesure innovant, non-destructif, non-invasif, compact et facilement pilotable destiné aux fabricants de composants photoniques miniatures. Cet instrument permet d'analyser divers types de surfaces planes, tels que le verre, le métal, les semi-conducteurs, les alliages, les polymères, etc., avec une précision micrométrique jusque là inégalée.

L'investissement de 140 620 € de la SATT Aquitaine vise à construire un prototype industriel répondant aux exigences du marché.

SHOCK ABSORBER 

Porté par le Pr Louis Labrousse, professeur universitaire et praticien hospitalier, chef de service médico-chirurgical de valvulopathies et cardiomyopathies du CHU de Bordeaux, le projet Shock Absorber est le résultat de travaux de recherches menés avec le Centre de Recherche Cardio-Thoracique de Bordeaux (CRCTB - université de Bordeaux, Inserm, CHU de Bordeaux).
Il propose un nouveau dispositif médical, délivré de manière mini-invasive au service de la cardiologie interventionnelle. L'implant répond à un certain type d'insuffisance cardiaque sans avoir recours à une chirurgie à cœur ouvert. Shock Absorber est au carrefour de plusieurs domaines scientifiques : mécanique des fluides, chimie des polymères, simulations numérique, etc. associés pour répondre à cette pathologie.

La SATT Aquitaine investira 639 560 € dans ce projet pour développer un prototype d'implant aux propriétés souhaitées, et évaluer son hémocompatibilité et son éventuelle cytotoxicité. Il sera ensuite testé en conditions in-vitro puis in-vivo.

MALOLIES

Le projet MALOLIES, basé sur les travaux de recherche de Claudia Nioi, maître de conférences au laboratoire d'œnologie de l'ISVV (INRAE, université de Bordeaux, Bordeaux INP), vise à développer un nouvel activateur de fermentation malolactique (FML) pour vins rouges à partir de déchets issus de la vinification des vins blancs. Cet activateur de fermentation efficace garantit le déclenchement de la FML en favorisant la croissance des bactéries lactiques et réduisant la durée de la fermentation de 50%.

La SATT Aquitaine investira 135 658 € dans ce projet, dans l'objectif de créer une preuve marché de la technologie, de réaliser des tests de comparaison de performances entre le produit développé et ceux actuellement commercialisés, et de répondre aux exigences réglementaires.

 

La SATT Aquitaine soutient financièrement et humainement ces projets innovants en les faisant passer du stade de résultat de recherche à celui de la pré-industrialisation, puis en les accompagnant jusqu'à leur mise sur le marché, par une entreprise ou via la création de start-up.

Télécharger notre guide pratique du chercheur  vers le transfert de connaissances et de technologies !


A lire également :