Actualités

Comment s'aider de la recherche publique pour innover rapidement ?

Posté le 4 March 2019

exploiter-recherche-publique-innover-rapidement

De plus en plus d’entreprises, notamment de petite taille, se lancent dans la grande aventure de l’innovation. Pour les autres, il devient urgent de s’adapter rapidement, au risque de décrocher. Or, un projet d’innovation peut être long et compliqué, voire paraître insurmontable pour certaines entreprises en raison des coûts, des compétences et des délais liés aux projets de recherche et développement.

Le délai est effectivement un facteur stratégique pour deux raisons : les coûts et les risques associés mais aussi la rapidité d’évolution du marché. Pour surmonter cet enjeu de taille, nous vous invitons à regarder du côté de la recherche publique.

 

L’innovation, incontournable et payante.

Selon une étude de l’INSEE publiée le 8 novembre 2018 concernant la période 2014-2016, 76 % des entreprises de 250 salariés ou plus sont innovantes. Les entreprises de petite taille se montrent également de plus en plus dynamiques avec un taux de 48% d’entreprises innovantes, en croissance de 3 points comparé aux deux années précédentes. Au total, si on regroupe toutes les entreprises de 10 salariés ou plus en France, la moitié de celles-ci ont mené un projet d’innovation. En faîtes-vous partie ?

L’innovation est un enjeu de compétitivité et de survie des entreprises mais c’est également un investissement payant. Le chiffre d’affaires lié aux nouveaux produits mis sur le marché par toutes les entreprises innovantes en France représente 30% de leur chiffre d’affaires total, voire 40% pour les entreprises du secteur information-communication. Et si l'on compare cela avec les dépenses liées aux activités d’innovation, celles-ci ne représentent que 7 % de leur chiffre d’affaires, dont 4 % est investi en recherche et développement.

 

Comment innover grâce à la recherche publique ?

L’innovation peut (r)apporter beaucoup, voyons comment entamer un processus d’innovation permettant de limiter les coûts, les risques et surtout de minimiser les délais ? 

La solution que nous proposons est celle du transfert de technologie. Il s’agit d’exploiter les résultats issus de la recherche publique au profit des entreprises. Pour accompagner ce processus, l’État a créé en 2012 les sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT), dont nous faisons partie pour la région Nouvelle Aquitaine. Celles-ci ont la mission de faire le lien entre les chercheurs ayant des résultats de recherche potentiellement exploitables et les entreprises ayant des problématiques à résoudre.

Les SATT accompagnent les entreprises de toutes tailles mais ciblent plus particulièrement les PME et ETI dans la mesure où ce sont elles pour qui le transfert de technologie est le plus adapté et profitable. Cela leur permet de bénéficier :

  • D’une technologie ou d’une invention pour laquelle elles n’ont pas eu besoin d’investir dans les phases initiales de recherche et développement,
  • D’un accompagnement complet du processus d’innovation,
  • Du financement de la phase de maturation de l’innovation.

Les projets d’innovations peuvent être menés sur une période allant de quelques mois à quelques années mais la moyenne se situe autour de 12 mois. Notre objectif est d’optimiser la gestion du processus grâce à notre expertise en matière d’innovation et grâce au vivier de compétences et de connaissances dont nous disposons au sein de la recherche publique aquitaine.

Pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez télécharger notre guide de l’innovation pour les entreprises :
Télécharger le guide de l'innovation Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3639594