Actualités

Nos derniers articles

La SATT Aquitaine lance l'appel à projets : Autour des Dispositifs Médicaux !

La SATT Aquitaine Science Transfert lance un   appel à projets "Autour des dispositifs médicaux  !"  dont l'objet est la détection et la maturation d'une preuve de concept basée sur les résultats des travaux de la Recherche P ublique d'Aquitaine.

 

Lire l'article

La SATT Aquitaine lance l'appel à projets : AUTOUR DES TECHNOLOGIES QUANTIQUES !

La SATT Aquitaine Science Transfert lance un   appel à projets "Autour des technologies quantiques !"  dont l'objet est la détection et la maturation d'une preuve de concept basée sur les résultats des travaux de la Recherche P ublique d'Aquitaine.

 

Lire l'article

La SATT Aquitaine lance l'appel à projets : AUTOUR DES NEUROSCIENCES !

La SATT Aquitaine Science Transfert lance un   appel à projets "Autour des neurosciences !"  dont l'objet est la détection et la maturation d'une preuve de concept basée sur les résultats des travaux de la Recherche P ublique d'Aquitaine.

 

Lire l'article

3 projets de La Rochelle université débutent leur maturation technico-économique grâce à la SATT Aquitaine

Avril 2022 - En 2019, la SATT Aquitaine Science Transfert et La Rochelle Université, annonçaient leur partenariat sur la maturation des inventions des chercheurs rochelais. Depuis, 5 projets ont été ou sont en cours de maturation pour un investissement global de 637 703 €.

Les trois derniers projets accompagnés en date (Galactic, Dominoes et Alg4health) débutent actuellement leur maturation technico-économique. Celle-ci va permettre de finaliser les inventions des chercheurs sous la forme d'une preuve de concept préindustrielle et transformer chacune d’entre elles en une innovation créatrice d’emplois et de valeur économique.

Afin de détecter des inventions, la SATT Aquitaine a lancé en début d'année un appel à projets sur la thématique LUDI. Il a permis d’identifier 5 projets d’intérêts issus de La Rochelle Université, dont 4 font déjà l’objet d’une qualification en vue d’un potentiel investissement en maturation.

 

Lire l'article

Renforcer les liens entre la recherche publique et l’entreprise grâce au plan « France-Relance »

Dans le cadre du plan France-Relance, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) porte une mesure destinée à la préservation des capacités de Recherche et Développement (R&D) des entreprises, grâce aux savoir-faire des laboratoires de Recherche publics et la mise à disposition de jeunes diplômés et docteurs.

Pour leurs chercheurs, l’université de Bordeaux et Bordeaux-INP ont provisionné une enveloppe de près de 4,7M€ à cet effet et les accompagnent dans le dépôt des dossiers de candidature, grâce à l’appui de l’ADERA et de la SATT Aquitaine Science Transfert (AST).

 

Lire l'article

Valorisation des résultats de recherche : signature d’un accord de partenariat entre INRAE, INRAE Transfert et la SATT Aquitaine.

L’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE), INRAE Transfert et la SATT Aquitaine ont signé pour cinq ans un accord de partenariat sur la mutualisation des actions de valorisation des résultats de recherche.

 

Lire l'article

LA SATT Aquitaine accompagne 3 nouveaux projets de start-up deeptech

Décembre 2021 - La SATT Aquitaine Science Transfert officialise l’entrée en incubation de 3 nouveaux projets de start-up au sein de son incubateur : chrysa-link. Ces projets deeptech rejoignent les 10 déjà incubés depuis le début de l’année, portant à 20 le nombre de projets actuellement accompagnés.
Ces 3 projets entrepreneuriaux bénéficient de l’accompagnement, du coaching et des formations proposées par les équipes de la SATT Aquitaine, et se voient attribuer chacun un budget d’incubation de 20 000 euros, permettant d’assurer les premières dépenses utiles à la création de leur entreprise innovante.

 

Lire l'article

Avec 4,38 M€ investis dans 17 inventions issues de la recherche publique, la SATT Aquitaine maintient le cap dans l’innovation deeptech en 2021

En 2021, La SATT Aquitaine Science Transfert a engagé 4 378 715 € dans la maturation technico-économique de 17 projets innovants, issus de la recherche publique régionale et dans le dépôt de 54 titres de propriété intellectuelle (brevet, logiciel, etc.). Cet investissement va permettre à ces 17 projets d’aboutir à une preuve de concept préindustrielle, améliorant leurs chances de devenir des produits, services ou procédés innovants, créateurs d’entreprises, d’emplois et de revenus.

Avec ces 4,38 M€, La SATT Aquitaine maintient le niveau de son investissement deeptech (4,26 M€ en 2020) dans la maturation technico-économique et la protection d’inventions à haut potentiel issus des laboratoires de recherche publics aquitains.

 

Lire l'article

Jeunes chercheurs, entreprenez dans la deeptech avec le concours i-PhD 2022

La troisième édition du concours d’innovation i-PhD est lancée ce mercredi 24 novembre 2021, en partenariat avec le Gouvernement, Bpifrance, et les SATT dans le cadre du Plan DeepTech. Jusqu'au 22 mars 2022, Les doctorant.e.s et jeunes docteur.e.s peuvent présenter leur projet d'entreprise, mobilisant des innovations de rupture (deeptech), a vec à la clef, un programme de préparation sur mesure, un coaching dédié et un Investissement de leur SATT pour aider à maturer le projet.
Par le biais de son incubateur (chrysa-link), la SATT Aquitaine Science Transfert aide chaque candidat à construire le meilleur projet possible, quelque soit son domaine de recherche.
 

 

Lire l'article

L’accord de confidentialité : un passage obligé dans les relations laboratoires / partenaires

Vous êtes chercheur.se ou directeur.ice d’unité et vous discutez de la mise en place d’un projet avec un potentiel partenaire ? Vous allez sûrement être amené à échanger des informations confidentielles. Alors comment protéger vos intérêts, ceux de votre laboratoire, et de vos tutelles ? En mettant en place un accord de confidentialité. Il est donc important d’en comprendre l’intérêt et d’en cerner les enjeux. Nous vous expliquons.

 

Lire l'article